Démarche qualité

Il existe des labels permettant de valoriser les groupements d’employeurs œuvrant pour la qualité de l’emploi et pour la construction de parcours d’insertion et de qualification.

Nous retrouvons le LABEL « GE DE QUALITÉ POUR LA QUALITÉ DE L’EMPLOI » émanant de l’Union des Groupements d’employeurs de France

Et le LABEL « GEIQ » émanant du CNCE-GEIQ

Ces deux labels reposent sur le respect d’une charte avec des engagements clairement définis et des indicateurs de mesure permettant l’appréciation des résultats des GE/GEIQ.

LABEL « GE DE QUALITÉ POUR LA QUALITÉ DE L’EMPLOI »

Le Référentiel comporte une Charte, avec sept engagements, et des critères qui correspondent à chacun des engagements de la Charte.

Professionnalisme et respect d’une éthique sont les deux fondements de la Charte de l’UGEF. Le label " GE de qualité, pour la qualité de l’Emploi " vise à reconnaître le professionnalisme et l’éthique des groupements d’employeurs.

Deux niveaux de Labellisation sont prévus :

  • la Labellisation niveau 1, qui s’adresse plutôt à des GE relativement jeunes.
  • la Labellisation niveau 2, qui s’adresse à des GE davantage seniors.

La Charte

Un GE s’engage à :

  1. construire des emplois maillés et durables,
  2. mettre en œuvre une démarche de développement des compétences,
  3. obtenir confidentialité et devoir de réserve de la part de ses salariés,
  4. pratiquer une politique sociale équitable et cohérente,
  5. développer une politique Qualité,
  6. avoir une maîtrise rigoureuse des coûts,
  7. favoriser l’implication des adhérents dans la vie du GE.

GE DE QUALITÉ POUR LA QUALITÉ DE L’EMPLOI

Chaque engagement de la Charte est décliné en critères.
Pour chaque critère, deux valeurs sont indiquées :

  • la valeur à satisfaire pour être “labellisé au niveau 1” ;
  • la valeur à satisfaire pour être “labellisé au niveau 2” (plus exigeant que le niveau 1).

Nota Bene :

  • Pour certains critères, la valeur est la même pour les deux niveaux, 1 et 2.
  • Pour certains critères, la valeur pour le niveau 2 est plus exigeante que pour le niveau 1. Pour certains critères, il y a une valeur pour le niveau 2, mais pas pour le niveau 1 (ce critère n’est donc pris en compte que pour la labellisation de niveau 2).

Au total :

  • pour être labellisé au niveau 1, il faut satisfaire à 27 critères,
  • pour être labellisé au niveau 2, il faut satisfaire à 33 critères.

Pour plus de renseignement

Union des GROUPEMENTS d’EMPLOYEURS de France
29 rue Blanche 75009 Paris - Tél / 01 40 17 91 10 Fax / 01 40 17 91 11 - www.ugef.fr -

LABEL « GEIQ GROUPEMENTS D'EMPLOYEURS POUR L'INSERTION ET LA QUALIFICATION »

GEIQ GROUPEMENTS D'EMPLOYEURS POUR L'INSERTION ET LA QUALIFICATION

La charte nationale définit le cadre dans lequel doit agir un Groupement d’employeurs pour obtenir le label « GEIQ » déposé à l’Institut national de la propriété industrielle et délivré par le CNCE-GEIQ.

Elle ne vise pas à normaliser le concept GEIQ pour en faire un produit fini qui ne saurait s’adapter aux spécificités locales. Elle a au contraire pour objectif de définir les principes de base autour desquels pourront se développer des initiatives diversifiées mobilisant en premier lieu des entreprises de manière collective sur un territoire.

Tout Groupement d’employeurs désireux de revêtir le label GEIQ doit en faire la demande au CNCE-GEIQ qui décide de sa labellisation sur la base des critères établis par son Conseil d’administration. Pour être effectivement labellisé, un GEIQ doit s’engager à respecter les principes de la charte nationale, fournir les éléments d’information illustrant cet engagement, et formuler simultanément une demande d’adhésion au CNCE-GEIQ.

L’utilisation du label GEIQ exclut toute velléité de recherche de main-d’oeuvre au moindre coût, ainsi que toute pratique contraire à l’ensemble de la législation et de la réglementation en vigueur (à la date du 01-09-1997 : art. L. 127-1 à L. 127-9 et R. 127-1 à R. 127-9 du Code du Travail).


Article 1

Le GEIQ est un Groupement d’employeurs dont la mission centrale est l’organisation de parcours d’insertion et de qualification au profit de demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle : jeunes sans qualification, demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RMI...

Article 2

Le GEIQ est créé, piloté et géré par les employeurs qui le composent. Le rôle de ces employeurs est central : ils sont solidairement responsables du respect des orientations initialement définies de manière collective et de la mise en oeuvre des moyens correspondants.

Article 3

Pour atteindre ses objectifs, le GEIQ embauche des demandeurs d’emploi sur des contrats de travail dont le type et le déroulement peuvent prendre des formes diversifiées selon le profil des personnes recrutées et la nature des postes de travail offerts par les entreprises adhérentes.

Article 4

Chaque contrat de travail est le support de la réalisation d’un projet professionnel élaboré d’un commun accord entre le GEIQ et la personne recrutée. Ce projet peut prendre corps au moyen de mises à disposition successives dans différentes entreprises, en particulier dans le but d’enrichir la qualification au moyen de mises en situation de travail variées et complémentaires. Dans ce cas, ces mises à dispositions ne sont pas conçues comme des missions ponctuelles mais comme des périodes de travail et d’acquisition d’éléments de qualification validés s’inscrivant dans un parcours cohérent et continu.

Article 5

Essentielle dans un GEIQ, la démarche d’alternance mise en oeuvre lie fortement les apprentissages théoriques aux situations de travail concrètes. Ce processus repose donc en particulier sur l’existence d’un tutorat de qualité, condition d’une formation interne au contenu réel, et sur la liaison tuteurs-formateurs organisée par le GEIQ.

Article 6

L’accompagnement individuel de ses salariés est partie intégrante des missions d’un GEIQ : il l’assure en coopérant avec les organismes compétents opérant dans son environnement.

Article 7

Pour recruter ses salariés, le GEIQ mobilise toute structure pertinente localement en matière d’accueil , d’orientation et de suivi des demandeurs d’emploi : agences locales pour l’emploi, Missions locales, associations, services sociaux, administrations spécialisées...

Article 8

Ces différentes structures, ainsi que les organismes de formation mobilisés et tout autre organisme partie prenante de la démarche sont des partenaires indispensables que le GEIQ s’efforce de mettre en synergie sur son territoire sans pour autant qu’ils interviennent dans sa gestion : le GEIQ est en effet administré par les entreprises qui le composent, dont le rôle prépondérant est statutairement établi.


Pour plus de renseignement

GEIQ Groupements d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification
5 rue d’Alsace 75010 Paris - Tél. : 01 46 07 33 33 / Fax : 01 46 07 33 66 - www.geiq.fr -


ProGet Var Provence Méditerranée encourage la mise en place d’une approche qualité au sein de GE.

Un label permet une reconnaissance et valorise le dynamisme et le sérieux des acteurs économiques qui composent le GE/GEIQ.

Le groupement d’employeurs permet d’établir les fondamentaux du rapport « gagnant- gagnant » entre employeurs et employés.

Il permet également d’apporter des réponses concrètes à l’échelle des territoires où chaque acteurs à un rôle à jouer.

La qualité d’un GE se définit dès le démarrage de son étude de faisabilité, en associant l’ensemble des forces vives et compétences clés.

Le développement durable et équitable d’un territoire repose sur la responsabilité sociétale des entreprises et le GE/GEIQ permet de répondre aux besoins de flexibilité des entreprises et aux besoins de sécurité des salariés.

Le bassin d’emploi quant à lui attire et dynamisme le tissu économique et bénéficie des synergies de l’ensemble des acteurs économiques, de l’emploi et de la formation.

La qualité se construit ensemble !


« Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite ». Henry Ford